La’ad Canada Announces Public Launch of CARE Project to Help Combat Antisemitism

 

TORONTO, Jan. 19, 2022 (GLOBE NEWSWIRE) — La’ad Canada officially announced today the public launch of its CARE Project — Combatting Antisemitism through Research and Education. The project, which is being undertaken thanks to generous funding from the Government of Canada, is focused on offering training to first responders and public sector workers on how to recognize and combat antisemitism, and respond to hate crimes and incidents both on the job and in the community.

“The CARE Project is focused on providing practical, job-relevant information to police, first responders and other public sector workers, to help them recognize and combat antisemitism,” said Sam Eskenasi, Director of Advocacy for La’ad Canada. “To date, we have been working with a number of police forces and school boards in Ontario as well as directly with many teachers, medical professionals and other public sector workers to create specifically tailored programming and materials.”

“Many of the groups and organizations we have reached out to as part of this project have expressed to us their belief that the recent rise in antisemitism has been partly due to misconceptions Canadians have about Jews and Judaism. These misconceptions can fuel racism, discrimination and antisemitism, even unintentionally. This is why it is critical that public sector workers and those most likely to come into contact with Canadian Jews are given a background on relevant cultural sensitivities and practices they may encounter.

“We want to also thank the Government of Canada for its support of this project and specifically highlight the role that MPs Ya’ara Saks and Bardish Chagger played in helping bring this program to reality. It is our hope that together we can help combat antisemitism by focusing on research and education where it matters most.”

La’ad Canada’s CARE Project and related training program has been designed to provide public sector employees with relevant knowledge and information on how to identify and combat antisemitism, both in the workplace and when interacting with the public at large.

 

The training program focuses on three main areas:

  • Overview of Jewish culture and practice as relevant to first responders and public sector workers.
  • Hate crimes legislation / How to identify hate in a legal context.
  • Identifying and dispelling commonly held beliefs which may or may not be antisemitic.

Data from police agencies and Statistics Canada shows that the Jewish community is the most targeted group for hate crimes incidents in the city of Toronto, and consistently one of the highest in Canada (Toronto Police Statistics, Statistics Canada). Further, according to statistics gathered by other Jewish community organizations, many Jewish Canadians face systemic and widespread discrimination and antisemitism at school, work, and while accessing public services, even if the incidents themselves do not rise to the level of hate crimes.

The CARE Project seeks to ensure that those public employees who are most likely to interact with the Jewish community understand not only what constitutes antisemitism and how to prevent it, but also how to accommodate their Jewish clients, patients and students in a way that is culturally appropriate.

For more information about the CARE Program or La’ad Canada, please contact:

Sam Eskenasi
Director of Advocacy
sam@laadcanada.com
647-780-8490

 

 

La’ad Canada annonce le lancement public du projet CARE pour aider à combattre l’antisémitisme

TORONTO, 19 janv. 2022 (GLOBE NEWSWIRE) — La’ad Canada a officiellement annoncé aujourd’hui le lancement public du projet CARE — Combattre l’antisémitisme par la recherche et l’éducation. Ce projet, qui est entrepris grâce à un généreux financement du gouvernement du Canada, vise à offrir une formation aux intervenants de première ligne et aux travailleurs du secteur public sur la manière de reconnaître et de combattre l’antisémitisme, et de répondre aux crimes et incidents motivés par la haine sur les lieux de travail et dans la communauté.

« Le projet CARE vise à fournir des informations pratiques et pertinentes au travail de la police, aux intervenants de première ligne et aux autres travailleurs du secteur public, pour les aider à reconnaître et à combattre l’antisémitisme », a déclaré Sam Eskenasi, directeur de la défense des droits pour La’ad Canada. « À ce jour, nous avons travaillé avec un certain nombre de corps policiers, de conseils scolaires en Ontario et directement avec de nombreux enseignants, professionnels de la santé et autres travailleurs du secteur public pour créer des programmes et du matériel spécialement adaptés. »

« De nombreux groupes et organisations que nous avons contactés dans le cadre de ce projet nous ont fait part de leur conviction que la récente montée de l’antisémitisme est en partie due aux idées fausses que les Canadiennes et les Canadiens ont sur les Juifs et le judaïsme. Ces idées fausses peuvent alimenter le racisme, la discrimination et l’antisémitisme, même involontairement. C’est pourquoi il est essentiel que les travailleurs du secteur public et les personnes les plus susceptibles d’entrer en contact avec des Juifs canadiens reçoivent des informations sur les sensibilités et les pratiques culturelles pertinentes auxquelles ils peuvent être confrontés. »

« Nous voulons également remercier le gouvernement du Canada pour son soutien à ce projet et souligner en particulier le rôle que les députés Ya’ara Saks et Bardish Chagger ont joué pour aider à concrétiser ce programme. Nous espérons qu’ensemble, nous pourrons aider à combattre l’antisémitisme en nous concentrant sur la recherche et l’éducation là où ça compte le plus. »

Le projet CARE de La’ad Canada et le programme de formation connexe ont été conçus pour fournir aux employés du secteur public des connaissances et des informations pertinentes sur la façon d’identifier et de combattre l’antisémitisme, tant sur les lieux de travail que lors d’interactions avec le grand public.

Le programme de formation s’articule autour de trois axes principaux :

  • Aperçu de la culture et des pratiques juives pertinentes pour les premiers intervenants et les travailleurs du secteur public.
  • Législation sur les crimes haineux / Comment identifier la haine dans un contexte juridique.
  • Identifier et dissiper les préjugés et les idées reçues qui peuvent ou non être antisémites.

Les données des services de police et de Statistique Canada montrent que la communauté juive est le groupe le plus ciblé pour les incidents de crimes haineux dans la ville de Toronto, et systématiquement l’un des plus élevés au Canada (Toronto Police Statistics, Statistique Canada). De plus, selon les statistiques recueillies par d’autres organisations communautaires juives, de nombreux Canadiens juifs sont confrontés à une discrimination et à un antisémitisme systémiques et généralisés à l’école, au travail et lors de l’accès aux services publics, même si les incidents eux-mêmes n’atteignent pas le niveau des crimes haineux.

Le projet CARE cherche à s’assurer que les employés de services publics les plus susceptibles d’interagir avec la communauté juive comprennent non seulement ce qui constitue l’antisémitisme et comment le prévenir, mais aussi comment accueillir leurs clients, patients et étudiants juifs d’une manière culturellement appropriée.